Les contraceptifs servent à prévenir les grossesses non désirées, à réduire le nombre d’avortements et à diminuer l’incidence de mortalité et d’invalidité dues aux complications liées à la grossesse et à l’accouchement. Si toutes les femmes n’ayant pas accès aux contraceptifs pouvaient bénéficier de méthodes modernes, cela réduirait d’un quart les décès maternels.

Par ailleurs, les préservatifs masculins et féminins, s’ils sont utilisés correctement et de façon systématique, assurent une double protection, à la fois contre les grossesses non désirées et contre les infections sexuellement transmissibles (IST), notamment le VIH.

Faciliter l’accès des adolescentes aux moyens de contraception modernes est un point de départ essentiel pour améliorer leur santé à long terme, mais également pour améliorer la santé maternelle et néonatale. Les complications dues à la grossesse et à l’accouchement sont la première cause de mortalité chez les adolescentes (c’est-à-dire les filles âgées de 15 à 19 ans). Leurs nouveau-nés présentent également un risque de mortalité plus élevé que ceux nés de femmes plus âgées. Les adolescentes font pourtant face à d’énormes obstacles dans leur accès à l’information et aux services de santé procréative. Pour surmonter cet enjeu, cette application fournit une liste complète des formations sanitaires situés dans le district de Yako, où les patientes peuvent se rendre pour accéder aux services de planification familiale ainsi qu’à des informations pertinentes.

Source : https://www.unfpa.org/fr/planification-familiale#readmore-expand

Leave a Comment