COEs : Des acteurs de la société civile font des propositions pour une mise en œuvre réussie des interventions communautaires dans les GC7

La deuxième session de la rencontre sur les réflexions sur la contribution de l’engagement communautaire dans la lutte contre le VIH/Sida, le paludisme et la tuberculose dans les contextes d’interventions difficiles (CEOs) et parmi les migrants, s’est tenu le mercredi 22 novembre 2023 à OuagadougouLes échanges ont porté sur la réussite de la mise en œuvre des interventions communautaires dans les GC7 dans les contextes d’interventions difficiles.

Comment assurer la réussite de la mise en œuvre des interventions communautaires dans les GC7 dans les contextes d’interventions difficiles ? C’est autour de cette thématique que les participants ont mené des réflexions afin de trouver des solutions.

Pour atteindre cet objectif, une enquête en ligne a été faite pour collecter les propositions des communautés en COE dans le GC7. Les résultats de cette enquête montrent que 100% des organisations de la société civile (OSC) qui ont répondu assurent avoir pris part au processus d’élaboration du point stratégique VIH/Sida.

L’ensemble de ces résultats indiquent qu’une part des OSC n’arrivent pas à prendre part à l’élaboration des points stratégiques en lien avec le VIH/Sida, la tuberculose, le paludisme et la santé communautaire.

Hamza Djibo, présentateur des résultats de l’enquête fait savoir que 30% des enquêtés affirment avoir été présents pour assurer la prise en compte des besoins des communautés dans la lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose, le paludisme dans les contextes d’interventions difficiles. 27% d’eux confient assurer la prise en compte des stratégies visant la lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme et 28% prennent part aux travaux des comités nationaux chargés de l’élaboration.

Toutes les OSC enquêtées disent faire face à des difficultés lors du processus GC7. Elles relèvent donc l’insuffisance dans la prise en charge des représentants aux ateliers et réunions, la difficulté d’intégration de certaines interventions communautaires dans les PSN notamment celles liées au genre et aux droits humains

Face à toutes ces difficultés, des propositions ont été faites afin de rendre effective l’intervention des communautés en COE dans le GC7. Il s’agit entre autres de développer des activités en rapports avec les droits humains dans les zones d’interventions difficiles, renforcer les capacités des OSC sur les thématiques de sécurité et de sûreté, faire des allocations suffisantes de fonds aux OSC pour adresser les questions de sécurité et de sûreté dans la lutte contre ses maladies.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *