APPEL A CANDIDATURE

Recrutement de trois (3) experts communautaires pour l’analyse de la prise en compte des besoins de la société civile dans les demandes de financement 2017 au Fonds Mondial Mars 2017

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

A l’instar de plusieurs pays de l’Afrique, le Burkina Faso est bénéficiaires des financements du Fonds Mondial depuis 2002 pour la lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH Sida.

Actuellement le pays met en œuvre le nouveau modèle de financement (NFM) dont les subventions prennent fin en décembre 2017. Pour la mise en œuvre d’un autre cycle de financement pour 2018 à 2020, le Burkina Faso a reçu du Fonds Mondial sa lettre d’allocation des ressources lui autorisant de soumettre des demandes de financement suivant la modalité dite  »reconduction des programmes ».

En effet, le Fonds mondial a adopté une méthodologie d’allocation améliorée, destinée à concrétiser les buts de sa stratégie 2017/2022 à travers la  » Procédure différenciée de candidature » qui se décline en trois modalités : 1. Reconduction de programmes 2. Examen adapté et 3. Examen complet.

Le Burkina Faso qui est concerné par la reconduction de programmes est engagé depuis lors dans un processus de rédaction des demandes de financement et de dialogue national. Cette approche vise à axer la réflexion sur la notion d’investissement stratégique pendant l’ensemble du processus d’élaboration de la demande de

financement afin de privilégier le financement des interventions qui auront l’impact le plus  significatif. Au fil de cette phase d’analyse et du processus de dialogue au niveau du pays, le Fonds Mondial recommande toujours de veiller à impliquer les populations-clés, les populations vulnérables et les organisations de la société civile participant à la lutte contre les maladies.

En outre dans la nouvelle stratégie 2017-2022, l’un des objectifs du Fonds Mondial est de mettre en place des systèmes résistants et pérennes pour la santé. Ce nouveau concept qui remplace celui du renforcement du système de santé (RSS) consacre une part importante au renforcement des systèmes communautaires.

Ainsi, le Fonds Mondial a défini quatre axes d’intervention pour le renforcement des systèmes communautaires :

  •  Le suivi au niveau communautaire de l’obligation redditionnelle ;
  • Le plaidoyer pour la responsabilité sociale ;
  •  La mobilisation sociale, le renforcement des liens communautaires, la collaboration et la coordination ;
  • Le renforcement des capacités institutionnelles, planification et développement du leadership dans le secteur communautaire.

Ces différents objectifs (implications des populations clés et vulnérables… et la prise en compte du RSC) ne pourront être une réalité sans une réelle implication des organisations de la société civile dans le processus actuel de dialogue national et d’élaboration des demandes de subvention.

Pour répondre à cette préoccupation, le Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME) a bénéficié de Backup-Santé de GIZ, un financement pour la mise en œuvre d’un projet intitulé : Promotion du rôle de veille et d’influence de la société civile dans les processus de renforcement des systèmes de santé au Burkina Faso.

Ce projet doit permettre à la société civile de présenter et de défendre au cours des dialogues pays sur le Fonds mondial, des besoins de RSS et des positions définies avec et par leurs groupes constitutifs. L’objectif global du projet est d’améliorer l’implication des organisations de la société civile du Burkina Faso dans le processus du dialogue national et l’élaboration des demandes de financement au Fonds Mondial.

Une partie de cet appui sera consacrée à la réalisation de prestation de service d’experts communautaires.

Le présent appel à candidature vise à recruter trois experts communautaires pour la relecture et l’analyse des besoins de la société civile pris en compte dans les demandes de financement du Burkina Faso.

  1. OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION

2.1.     Objectif général

Renforcer la prise en compte des besoins des femmes, des populations clés , des populations vulnérables, ainsi que le Renforcement des Systèmes Communautaires (RSC) dans les demandes de financement au Fonds Mondial.

2.2.     Objectifs spécifiques

De manière spécifique, il s’agit de :

  • Faire une analyse critique des demandes de financement sous l’angle de la prise en compte des besoins des femmes, des populations clés, des populations vulnérables et du Renforcement des Systèmes Communautaires (RSC) ;
  • Permettre à la société civile et aux autres parties prenantes du processus d’élaboration de la demande de financement, de mieux comprendre le niveau et les enjeux de la prise en compte de ses besoins dans les demandes de financement ;
  • Proposer des amendements renforçant la prise en compte des besoins des femmes, des populations clés, des populations vulnérables et du Renforcement des Systèmes Communautaires (RSC).

2.3.      Résultats attendus et livrables

Les experts devraient produire des rapports d’analyse dans lesquels :

  • Le niveau de prise en compte des besoins des femmes, des populations clés et vulnérables et du RSC est bien analysé,
  • Des propositions d’amendements pour renforcer la prise en compte des besoins des femmes, des populations clés et vulnérables et du RSC sont faites.

En outre, les différents rapports des experts devraient permettre aux organisations de la société civile et aux autres acteurs intervenant dans l’élaboration des demandes d’être mieux informés sur la prise en compte de leurs besoins dans les demandes de financement en cours d’élaboration.

III. MANDAT ET MISSION DES EXPERTS

Pour atteindre les résultats attendus les trois experts seront répartis comme suit :

Un expert chef d’équipe qui sera chargé de:

  • coordonner les activités de l’ensemble de l’équipe en organisant les rencontres nécessaires ;
  • mettre à la disposition des autres membres de l’équipe les documents nécessaires pour leur travail ;
  • proposer une grille de lecture pour les autres membres de l’équipe ;
  • participer à l’analyse des demandes de financement
  •  produire le rapport général de l’équipe ;
  • participer aux rencontres avec les acteurs de la société civile ;

Un expert associé chargé de l’analyse des demandes de financement sous l’angle de la prise en compte des besoins des OSC en général et du RSC en particulier.

Cet expert sera chargé de :

  •  relire les 05 propositions de demandes de financement du Burkina Faso pour analyser le niveau de prise en compte des besoins de la société civile et du Renforcement du Système Communautaire (RSC), ainsi que la cohérence de cette prise en compte à travers les différentes demandes.
  •  produire un rapport synthétique de l’analyse,
  •  faire des propositions pour l’intégration des besoins dans les demandes de financement,
  • participer aux rencontres avec les acteurs de la société civile

Un expert associé chargé de l’analyse des demandes de financement sous l’angle de la prise en compte des besoins des femmes, des populations clés et vulnérables.

Il sera chargé de :

  • relire les demandes de financement pour analyser le niveau de la prise en compte des besoins des femmes, des populations clés et des populations vulnérables, ainsi que la cohérence de cette prise en compte à travers les différentes demandes ;
  • produire un rapport synthétique de l’analyse ;
  • faire des propositions pour l’intégration des besoins dans les demandes de financement ;
  •  participer aux rencontres avec les acteurs de la société civile.
  1. METHODOLOGIE DE TRAVAIL

En plus de la méthodologie qui sera proposée par les experts, ceux-ci devraient :

  •  participer à une rencontre de cadrage et de compréhension des TDR qui sera organisée par le RAME en collaboration avec le comité de la société civile pour le suivi des demandes de financement ;
  • faire une revue documentaire sur les questions objets de l’analyse ;
  • récupérer les demandes de financement avec l’instance de coordination des subventions du Fonds Mondial (CCM Burkina Faso) ;
  • organiser des rencontres avec la société civile pour partager les résultats des analyses ;
  •  produire des rapports provisoires et des rapports finaux des différentes analyses.
  1. PROFIL/QUALIFICATION ET EXPERIENCES REQUISES

Pour cet appui l’expert, communautaire doit :

  • être titulaire d’un diplôme d’un Bac + 4 en sciences sociales, humaines ou sciences de la santé ou expérience équivalente,
  • Avoir une bonne connaissance du système national de santé, des politiques et protocoles des priorités de planifications et des défis en matière de santé publique, de la lutte contre le VIH, la tuberculose, le paludisme et les autres maladies ;
  •  Avoir une expérience d’au moins sept (07) ans dans les interventions de santé communautaire ;
  •  Avoir une bonne maitrise en matière d’analyse des documents,
  • Avoir une bonne connaissance de la mise en œuvre des subventions du Fonds Mondial au Burkina Faso.

Il devra en plus avoir :

  • une excellente capacité d’analyse et de rédaction
  • une grande capacité de travail en équipe et une aptitude à établir des relations de travail efficaces avec les acteurs du monde communautaire, du secteur privé, du secteur public et des partenaires techniques et financiers ;
  •  une très bonne capacité à interagir et à communiquer oralement et par écrit,
  •  une très bonne connaissance des procédures de soumission des demandes de financements au Fonds Mondial de lutte contre le paludisme, la tuberculose et le SIDA.

NB : les membres des comités de rédaction des demandes de financement  en cours ne sont pas éligibles pour soumettre une candidature.

  1. DUREE ET CONDITIONS GENERALES DE LA MISSION

Les experts travailleront en étroite collaboration avec l’équipe technique du RAME et du comité de la société civile pour le suivi des demandes de financement.

Les experts seront appelés à participer aux rencontres de la société civile et du CCM si nécessaire dans le but de contribuer à la réalisation de leur mission.

La durée globale de l’appui est de sept (07) jours.

VII.      DEROULEMENT DU RECRUTEMENT

Une présélection sera faite sur la base des dossiers de candidature complets déposés dans les délais. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

Les candidats retenus à cette phase de présélection subiront un entretien oral.

VIII.     METHODOLOGIE ET PERIODE DE CANDIDATURE

Toutes personnes intéressées répondants aux critères définis ci-dessus peuvent postuler à cet offre en déposant une demande contenant : un curriculum vitae détaillé et le formulaire de candidature rempli.  Les demandes peuvent être déposées :

  •  au Secrétariat du RAME aux jours et heures ouvrables (lundi à vendredi de 7h30mn à 16h et le samedi de 8h à 10h).
  • par mail à secretariat@rame-int.org avec copie à directeuroperation@rame- int.org

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au Lundi 13 mars 2017 à 16h. Aucun dossier ne pourra être reçu après cette date.

Pour toutes autres informations veuillez contacter le secrétariat du RAME au  25 33 41 16 ou à secretariat@rame-int.org.

NB : le formulaire de candidature peut être retiré directement au secrétariat du  RAME ou par mail à secretariat@rame-int.or,g et sur le compte Facebook du RAME:

@PageOfficielleRAME

Le RAME se réserve le droit de ne donner suite à tout ou une partie du  présent appel à candidature.

OUAGADOUGOU, le 07 mars 2017.

04 BP 8038 Ouagadougou 04

Télécopie :00226 25 37 70 16

Messagerie : secretariat@rame-int.org

Site Web : www.rame-int.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *